Focus thématique : La recherche à l’URCA

Focus thématique : La recherche à l’URCA

La politique scientifique de l’URCA dans le cadre de la mandature à venir vise à renforcer la visibilité et la qualité de sa recherche au travers d’alliances et de coopérations stratégiques, au niveau tant régional qu’interrégional et international. Les bénéfices issus de ces coopérations qui doivent privilégier la complémentarité et l’interdisciplinarité nous paraissent de nature à affirmer notre capacité à nous situer à un très bon niveau dans le paysage scientifique français et européen.

L’objectif poursuivi est d’avoir un véritable effet levier sur le développement scientifique de nos équipes de recherche ou la qualité des projets élaborés doit conduire les équipes à se projeter vers les appels d’offres nationaux (ANR, INCa etc.) et internationaux en vue d’inscrire l’activité de recherche de l’URCA aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Organisation de la gouvernance

Nos choix se basent sur la confiance a priori aux acteurs de la recherche et sur la possibilité de contrôle a posteriori de l’utilisation des moyens attribués.

L’URCA se doit de proposer un ensemble de dispositifs coordonnés encourageant le montage de projets aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale (veille, accompagnement administratif, portage …) sur la base de synergies et de mutualisation avec les différents acteurs. A cette fin, l’accompagnement à l’ingénierie de projets a vocation à être organisé par des ’ingénieurs spécialisés dédiés à chacun des pôles de recherche ou présents au sein de la cellule d’ingénierie de projets internationaux travaillant en synergie.

Afin de ne pas se limiter aux seuls financements par projet, l’université se doit de garantir une dotation récurrente à chaque laboratoire adaptée en fonction des spécificités disciplinaires. Un soutien particulier est accordé aux unités de recherche associées aux organismes de recherche et des financements complémentaires sont attribués selon les modalités spécifiques définies par les partenaires. Les moyens matériels et humains alloués aux laboratoires, négociés au niveau central et avec les différentes instances, sont rendus publics.

Liens avec les partenaires institutionnels et territoriaux

L’URCA est attachée à promouvoir la visibilité et la qualité de la recherche auprès de l’ensemble des partenaires institutionnels territoriaux et auprès de leurs tutelles pour soutenir des projets structurants et ambitieux qui doivent faire l’objet d’un accompagnement collectif de la part de l’ensemble des acteurs.

Au travers de ce soutien à la recherche qui résulte des spécificités complémentaires sur le territoire régional, les partenaires entendent accroître leur impact sur la formation et la recherche en synergie avec les collectivités territoriales et les établissements d’enseignement supérieur de la région Grand Est afin de répondre efficacement aux besoins sociaux et territoriaux.

Structuration de la recherche

Dans ce cadre, les opérations de structuration déjà menées au travers du regroupement de laboratoires sont le reflet d’une interdisciplinarité et d’une importante capacité fédérative. L’insertion des laboratoires de l’Université à des regroupements structurants s’est aussi faite avec succès à l’occasion de la création des pôles de compétitivité. La Champagne-Ardenne participe ainsi à 2 pôles de compétitivité (Industries et Agroressources avec la région Picardie et Materalia avec la région Lorraine). L’existence au sein de la Région Grand Est de pôles de compétitivité tels qu’ Hydreos, Véhicule du futur, Fibres Energivie, Alsace Biovalley représente une opportunité intéressante de valoriser nos compétences dans les domaines de recherche appropriés.

Dans ce contexte, cette logique de structuration s’opère sur la base de Structures Fédératives de Recherche montrant une masse critique et un potentiel susceptibles d’accroître la visibilité de nos établissements.

Les moyens d’investigation en recherche étant de plus en plus sophistiqués et complexes, il est apparu nécessaire de les mutualiser entre laboratoires. Les unités de recherche ont été encouragées à participer à une action de mutualisation et de mise en réseaux des plateformes de recherche. Un des objectifs de cette mandature sera de porter un projet d’unité mixte de services (UMS) qui en association avec les organismes de recherche contribuera à valoriser un environnement scientifique de haut niveau à même d’attirer de jeunes chercheurs talentueux.

Tout en s’appuyant sur l’interdisciplinarité, l’Université privilégie donc la qualité et la visibilité scientifique et bénéficient de la présence et du dynamisme d’équipes scientifiques ayant un réel rayonnement national et international, qui contribuent à l’innovation et à la création de connaissances dans des domaines variés.

Forte de ces engagements, la politique scientifique proposée s’attachera dans les années à venir à promouvoir cette qualité scientifique dans l’ensemble des pôles de recherche de l’URCA. Elle veillera à la dimension européenne et internationale de la recherche. Elle s’appuiera enfin, dans la dynamique de ses écoles doctorales structurées au sein d’un collège doctoral, sur une articulation Recherche/Formation par la Recherche aussi cohérente que possible, garante d’un renouveau et d’un dynamisme scientifique, et sur l’insertion plus poussée de la recherche universitaire dans le tissu économique et social, contribuant ainsi à sa valorisation.

Notre stratégie de recherche commune dans le domaine de la recherche est basée sur :

  • des unités de recherche de qualité qui sont la base de toute politique scientifique. Il est impératif de maintenir l’évaluation des EAs par les pairs au sein de comités d’experts sur une base objective et constructive de progrès. Elles se regroupent en Structures fédératives présentant une interface forte inter-établissements lorsque la synergie indispensable de compétences et l’accès partagé aux mêmes plateformes techniques le recommandent.
  • la poursuite d’actions thématiques structurantes dans le cadre des grands axes de recherche identifiés par les partenaires qui traduisent les forces vives des laboratoires s’inscrit dans le cadre de la conduite résolue de la coopération inter-universitaire dans les domaines d’intérêt communs aux établissements du Grand Est.
  • le souci toujours renouvelé de l’interdisciplinarité, dimension indispensable de l’action universitaire dans tous les domaines que ce soit dans celui de la recherche ou celui de la formation, au travers des pôles et réseaux.

l’URCA pourra proposer la mise en place d’un Comité d’Orientation Scientifique dans chaque pôle de recherche. Le recours à des experts nationaux et internationaux pour examiner l’état des lieux de l’ensemble des laboratoires de recherche, toutes disciplines confondues, visera à formuler des recommandations pour le futur. Les travaux de ce comité feront l’objet de rapports qui aideront nos établissements dans leurs choix et stratégies de développement.

Notre objectif vise à augmenter notre attractivité et affirmer notre place en matière de recherche et innovation. Cette ambition peut se décliner au travers de priorités d’action :

  • Améliorer la lisibilité de la recherche en assurant la promotion de 4 pôles thématiques stratégiques identifiant le site.
  • Renforcer la performance de la recherche en développant des transversalités nouvelles en liaison avec les compétences du site et les besoins scientifiques de demain.
  • Optimiser le recrutement des chercheurs et enseignants-chercheurs sur la base des besoins et objectifs stratégiques de la recherche.
  • Renforcer l’accompagnement des chercheurs dans leur quête de financements au niveau international.
  • Soutenir les initiatives d’ouverture de la recherche, en particulier à l’international (co-diplomation de masters, co-tutelles de thèse).
  • Instaurer les conditions d’un dialogue équilibré avec les partenaires institutionnels de même qu’avec le monde industriel favorisant l’émergence de projets structurants partagés.
  • Poursuivre la sensibilisation des chercheurs pour faciliter la valorisation de leurs recherches en ayant une participation active aux travaux de la SATT Nord Valo.
  • Assurer la pérennité et le développement de la dynamique créée avec la mise en place d’un Comité d’Orientation Scientifique qui pourrait être ouvert aux acteurs économiques.
  • Mettre en place des actions de nature à diffuser en dehors de la région Champagne Ardenne l’image d’une région de recherche et d’innovation attractive, en particulier vis-à-vis des jeunes scientifiques et des futurs scientifiques.

L’efficience de la structuration de la recherche et la capacité de notre dispositif à atteindre les objectifs que nous avons fixé repose également sur la définition et l’application d’un certain nombre d’indicateurs construits en commun qui soient pertinents et qui permettent un suivi et une analyse objective aussi bien quantitative que qualitative.